Effets de méthode

À propos du marché du travail

  • Jean-Claude Combessie Université de Picardie, CSCE-CURSA

Résumé

S’il y a de nombreuses manières d’étendre ou de restreindre un objet d’étude, on ne peut, s’agissant de sciences sociales, négliger les variations affectant l’aire géographique, la dimension historique, le nombre d’individus étudiés ni l’extension du thème ou domaine. Il est évident que modifier une de ces dimensions peut affecter les autres. Mais on tend à l’heure actuelle à imputer à l’extension numérique de l’objet — et à la technique quantifiée qui lui correspond — des effets propres sur l’objet, sur ce qu’elle en saisit et ce qu’elle en méconnaît. L’argumentation n’est pas sans rappeler des débats analogues construits autour d’oppositions temporelles (temps long, temps court) ou plus spatialisantes (micro, macro). Notre intention n’est pas de nier l’existence d’effets de méthode sur l’objet à la constitution duquel elles participent, mais il nous apparaît que celles qui sont le plus couramment relevées ne sont imputables à aucune différence d’extension de l’objet en tant que telle, ni temporelle, ni spatiale, ni numérique, ni thématique, mais à la diversité des points de vue qui sont pris sur l’objet ou, en d’autres termes, au nombre de relations différentes dans lequel il est inséré et qui le constituent au sens plein comme objet social. En d’autres termes encore, il nous semble qu’on oublie trop souvent de peser (et le cas échéant d’opposer) les conséquences sur l’objet de deux approches qui sont très strictement affaires de méthode (et sont en droit indépendantes des propriétés intrinsèques de l’objet) : une approche compréhensive dans laquelle l’objet est compris dans et comme un faisceau dense de relations, une approche par abstraction généralisante qui déploie (explique) un ou quelques aspects isolés (isolés donc abstraits) de l’objet, aspects qui, par et dans l’abstraction même qui les constitue, sont homogènes et donc aisément comparables et généralisables.
Publiée
2020-03-01
Numéro
Rubrique
Sociologie et statistique