Négocier sa place auprès des sans-abri

L’exemple d’une immersion ethnographique dans le monde de la rue

Auteurs

  • Thibaut Besozzi Université de Lorraine, 2L2S ; Université de Reims, CEREP

DOI 

https://doi.org/10.52983/crev.vi0.73

Mots-clés

ethnographie, négociation, relation d'enquête, proximité relationnelle, distance sociale

Résumé

En partant d’une étude menée en immersion ethnographique pendant 8 mois dans le monde de la rue, auprès des sans-domiciles présents à Nancy, cet article développe les procédés de négociation qui ont été déployés pour entrer sur le terrain, s’y maintenir et y obtenir, tant bien que mal, les données nécessaires à la réalisation de l’enquête. La diversité des personnes en situation de rue oblige le chercheur à ajuster sa présentation de soi pour développer des relations personnalisées avec ses enquêtés et accéder aux coulisses du monde de la rue. L’article distingue la phase stratégique d’anticipation du terrain et la phase tactique d’adaptation au milieu, en situation, destinée à maximiser les possibilités d’entrer dans des relations de réciprocité affinitaires. En filigrane, émerge une interrogation constante de la relation d’enquête, entre la proximité relationnelle et l’asymétrie structurelle du rapport enquêteur/enquêté.

Téléchargements

Publiée

2021-04-02

Comment citer

Besozzi, Thibaut. 2021. « Négocier sa place auprès des sans-abri: L’exemple d’une immersion ethnographique dans le monde de la rue ». Cambouis, La Revue Des Sciences Sociales Aux Mains Sales, avril. https://doi.org/10.52983/crev.vi0.73.

Dossier

Négocier un terrain d'enquête

Rubriques